La liberté est le libre arbitre

« Le libre arbitre sans lequel personne ne peut bien vivre, tu dois reconnaître qu’il est un bien »
(saint Augustin, De libero arbitrio, II, 18, 48).
La liberté est définie par le dictionnaire comme l’état d’une personne qui n’est pas sous la dépendance absolue de quelqu’un. La liberté est opposée à l’esclavage. La liberté ne peut exister sans le libre arbitre, c’est-à-dire la capacité de chacun de faire un choix par sa propre volonté. Cette notion est universelle et influence toute activité humaine, y compris l’informatique. Fallait-il se battre pendant des siècles pour l’abolition de l’esclavage pour, à la fin, se donner en esclavage volontaire à une multinationale informatique ? L’esclavage volontaire est de permettre à l’autre de disposer de tout votre être. Lorsque vous dites : « Ce n’est pas grave si une telle puissance informatique connait tout sur moi, je n’ai rien à cacher », ce que vous dites en réalité, c’est : « Je suis d’accord pour que cette puissance informatique possède tout mon être à travers l’information qu’elle assemble sur moi. » Ou bien : « Je suis d’accord d’être esclave pourvu qu’on me nourrisse correctement et qu’on soit doux avec moi. » Si votre outil n’est pas sous votre contrôle, cet outil commence à vous contrôler. En informatique, la seule façon de pouvoir contrôler son outils c’est avoir la possibilité de savoir exactement ce qu’il fait et de lui permettre ou interdire de faire une chose. En un mot, seul l’accès aux sources peut vous permettre de contrôler l’ordinateur. Sans sources vous vous remettez à la bonne volonté de celui qui les possède. Il s’agit bel et bien de l’esclavage moderne, d’après Richard Stallman, que seul l’accès aux sources peut annihiler. En effet, la machine seule peut lire le code binaire et le comprendre, l’homme a besoin des sources de ce code pour pouvoir l’analyser. Open Source est donc la condition sine quoi non de la liberté qui est toujours l’opposé de l’esclavage.


La liberté est multiple


Une seule liberté est-elle suffisante pour protéger contre l’esclavage ? Si vous pouvez lire les lois que les autres rédigent, mais n’avez aucune possibilité directe ou indirecte de les modifier, vous restez en esclavage et appartenez à la caste inférieure de ceux qui subissent les lois que la caste supérieure écrit. Il s’agit de même pour votre ordinateur : si vous pouvez étudier ou faire étudier les codes sources de votre système, mais n’avez aucune possibilité de les modifier ou de les faire modifier à votre convenance, vous appartenez à une caste inférieure et de fait votre liberté n’est plus que sur papier. La deuxième liberté fondamentale est donc de pouvoir modifier les sources et d’en retirer le produit.



La liberté n’est pas une dérogation


Les deux notions ci-dessus sont-elles suffisantes à la liberté ? Si vous pouvez modifier la loi à votre convenance, mais pour vous seul, ce n’est rien d’autre qu’une dérogation. Vous n’êtes alors qu’un esclave avec des privilèges. Afin que les privilèges perdurent il faut qu’il puissent bénéficier au plus grand nombre. La troisième condition de la liberté est de pouvoir la partager avec qui on veut et de la manière qu’on veut.



La liberté est un devoir et non pas un droit


Vous avez réécrit la loi et vous avez partagé cette nouvelle loi avec vos proches, êtes-vous libre pour autant ? En réalité vous avez créé une oligarchie de ceux qui connaissent la nouvelle loi et qui seront tôt ou tard renversés par ceux qui l’ignorent. La révolution est un mal qui passe par le bain de sang. Ainsi votre liberté n’a qu’un temps. Afin que la liberté perdure à son tour, il faut la porter à la connaissance de tous. La quatrième condition de la liberté est donc le devoir de la faire connaître.



GNU & Open Source


La première condition de liberté est désignée sous le nom Open Source, les trois autres sous le sigle de GNU. GNU & Open Source est la désignation moderne de la liberté applicable à l’informatique, aux sciences, aux arts et à la politique. Tout ce qui ne répond pas aux exigences de CNU & Open Source n’est qu’une liberté partiale et donc l’esclavage partial. En 2004, l’UNESCO a déclaré GNU faisant partie du patrimoine mondial de l’humanité et lui a conféré le rang du « Trésor du monde ».


Nous pensons que...

Au sein de notre entreprise, nous pensons que GNU & Open Source est le seul bien possible en informatique comme dans toute sphère que touche l’activité humaine.

Nous sommes également convaincu que travailler pour GNU & Open Source peut être une manière honnête de gagner notre vie.

Les hommes libres, travaillant avec des outils libres, font de grandes choses.

Soyons grands, soyons GNU & Open Source !


© 2015-17 DE SAINT MONT. Système Elicthus est une marque de DE SAINT MONT.

DE SAINT MONT

Accueil
Produits
Services
Philosophie
Contact
Elicthus
Magie
Télé-aide
Choisir GNU
Vente ordinateurs
Boutique

Suivez-nous

Elicthus en RSS
Elicthus sur Diaspora
Elicthus sur Twitter
Elicthus sur Facebook
Elicthus sur Linked In
Elicthus sur Viadeo

Mentions

Mentions légales